Hogwarts :: La Malédiction de Faust.
FERMETURE DU FORUM !

Hogwartiens, Hogwartiennes ^^

Après réflexion, nous avons décidé de fermer le forum. Après tout, ce dernier a eu une belle vie jusqu'ici et nous vous remercions d'ailleurs tous pour votre présence et votre bonne humeur qui a pu le faire vivre jusqu'ici.

Merci encore.
Les administrateurs.

P.S : Pour les membres nostalgiques qui désireraient garder contact, sachez que le forum ne sera pas supprimé, et qu'un forum pour parler de tout et de rien a été créé par Vedel & Tancrède : bittersweet . parenthesis



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

FERMETURE DU FORUM !
Hogwartiens, Hogwartiennes ^^

Après réflexion, nous avons décidé de fermer le forum. Après tout, ce dernier a eu une belle vie jusqu'ici
et nous vous remercions d'ailleurs tous pour votre présence et votre bonne humeur qui a pu le faire vivre jusqu'ici.

Merci encore.
Les administrateurs.

P.S : Pour les membres nostalgiques qui désireraient garder contact, sachez que le forum ne sera pas supprimé,
et qu'un forum pour parler de tout et de rien a été créé par Vedel & Tancrède : bittersweet . parenthesis

Partagez | 
 

 Alice D. Woodman

Aller en bas 
AuteurMessage
Alice D. Woodman

R a v e n c l a w ' s . Prefect

avatar

Nombre de messages : 301
VIP : 7
© Avatar : .
Date d'inscription : 09/12/2008
Age : 26
Nationalité : britannique
Pêché Capital : envie
Musique : Playground Love - Air.

More of me.
Patronus:
Orientation: ...
Citations:

MessageSujet: Alice D. Woodman   Mer 10 Déc - 0:13

i d e n t i t é ;
    Nom; Woodman
    Prénom; Alice, Delilah
    Surnom; Humm...
    Âge; 17 ans
    Année; la septième
    Nationalité; anglaise
    Orientation Sexuelle; hétéro jusqu'à preuve du contraire
    Sang; Ses parents sont des sorciers, quelques moldus trainent parmi ses ancêtres et une de ses soeurs est une cracmol.



monde magique ;
    Maison souhaitée; Serdaigle de préférence
    Baguette; 26 cm, en bois de cerisier. Rien de particulier comme si elle était elle-même indécise.
    Forme du Patronus; Manchot - « incapables de voler à cause de leur adaptation à la vie aquatique. »
    Forme de l'Epouvantard; Elle n'en a jamais rencontré un mais se doute bien que, d'une manière ou d'une autre, il prendrait le visage de la routine et du bonheur simple auquel elle aimerait pouvoir se soustraire.
    Animal de Compagnie; Un lapin blanc nommé Snow qu'elle a réussi à amener à Poudlard. Elle n'a put échapper à ce jeu de circonstances avec son prénom.
    Métier Envisagé; Aucune idée fixe à l'horizon.


r p ;
.


    Un matin de printemps. 2007.
    Cinq heures, Paris s'éveille.


      Adam - « Tu en es bien sûre ? Ce ne sera plus le moment de regretter ma présence une fois glissée dans la froideur de tes draps. »
      Alice - « Je prends le risque, ça sera une raison de survivre jusque là. »
      Adam - « Si cela fait de moi ta raison de vivre... »

    Décidant que la conversation devait se finir là, à ce point précis juste parce qu'il paraissait être idéal et que rien ne valait le culte de la perfection qu'elle entretenait, la jeune femme ramassa ses chaussures baignant dans l'herbe humide tout en prenant un soin particulier à ne plus entrouvrir ses lèvres n'adressa qu'un dernier regard à celui dont le nom lui échappait déjà. Elle attendit ensuite quelques menues secondes. Lux semblait plus qu'absorbée dans une conversation avec un Serdaigle – d'après la couleur de la cape qu'il lui avait prêté pour se protéger de la fraîcheur matinale - à la chevelure ocre ; elle remarqua quand même les gestes d'Alice, les percevant plus qu'elle ne les voyait. C'était le moment de mettre un terme à la nuit. Alors, elle s'excusa, rendit son bien au jeune homme et se leva à son tour pour rejoindre cette autre qui représentait son sang, un sourire énigmatique toujours glissé sur ses lèvres rosées. Dédaignant les quelques veilleurs encore éparpillés sur le sol, dans un silence solennel, toutes deux se dirigèrent d'un pas unifié vers leur dortoir respirant l'air frais de l'aube qui venait au jour. Leurs pas, eux, évoluaient sans donner naissance à aucun autre bruit que celui d'une verdure à peine effleurée ; leur mutisme persistait aussi alors qu'elles s'émerveillaient secrètement du vent qui parcourait avec une lenteur impatiente leurs longs cheveux bruns. Elles aimaient la vie, plus que tout et en éprouvait une envie fulgurante de se laisser enfermer dans leur monde où, jamais, aucun étranger à la famille Woodman n'avait été invité à pénétrer. C'est que, la vie, elles l'envisageaient d'une façon bien à elle. Ainsi, on les disait peu loquaces, même entre elles. C'était vrai dans une certaine mesure, elles n'aimaient pas tenir leurs conversations à cœur ouvert devant d'aimables inconnus venus seulement chercher leur lot d'histoires à rapporter. On avait pas eu l'idée de les faire comme ça, avec peu d'amis ; en fait, on ne comprenait même pas comment on les avait faites.

    Elles étaient quatre, enfin cinq mais la dernière n'avait pas encore, à leurs camarades, était présentée. C'était une Cracmol et ses sœurs en avaient presque plus mal pour elle qu'elle-même. Unies comme les cinq doigts de la main, le jeune pouce quelque peu mis à l'écart. Toutes fascinées et fascinantes, plus belles les unes que les autres. C'était les Grâces dont une en bonus pour Poudlard. Le surplus c'était pour la société de consommation, celle dans laquelle elles étaient happées et à l'emprise de laquelle elles semblaient pourtant si souvent se soustraire. Ce n'était pas tant la consommation mais la société dont elles se jouaient avec tant de délectation. Ou peut-être ne se rendaient-elles pas compte de l'habitude qu'elles avaient, toutes sans exception, de ne pas faire comme tout le monde. Se laissant emporter dans la danse, elles ne parvenaient pas à s'oublier, elles et leur ailleurs aux contours floutés. Tous s'abandonnaient, un jour, au rythme envoûtant ; elle aussi. Seulement, dans leur bal, elles restaient encore les maîtresses de la cadence et quittaient la salle dès qu'elles le désiraient laissant les autres enchaînés à leurs mouvements et encore égarés par la stupéfaction de les les quitter avant même que minuit n'ait été sonné. On leur avait appris à s'arrêter. Oui, ça devait être ça. Enfin, peut-être. L'explication semblait encore reposer sous les arcanes des secrets.

      Alice - « Bonne soirée »
      Lux - « Typique, Poudlard, doucement, se perd dans la routine. »
      Alice - « On verra mieux. Pire aussi... »
      Lux - « Il viendra bien un de ces jours. Reste plus qu'à être là. »
      Alice - « Peut-être pas mais je survivrai sans ça. »
      Lux - « J'y compte bien, il t'est formellement interdit de m'abandonner parmi eux. »
      Alice - « Comme ces pactes lorsqu'on était petites. »
      Lux - « Oui, tu as raison. Tout comme eux. »

    Des pactes sur tout, sur rien, sur n'importe quoi, sur le passé, le présent et principalement le futur ; sur les gouttes de pluie qu'il fallait capturer et sur les bulles qu'il fallait faire éclater ; sur leurs robes, leurs horaires et la couleur des crayons à eau, sur le nombre de grains de blé, sur les amours autorisées et sur les gribouillages en marge du papier ; sur des histoires incompréhensibles et des sujets inadmissibles. Alice décidait des lieux, Lux de la liste restreinte des invités ; Lux choisissait les surnoms, Alice la décoration. Chacune son mot à dire sur la déraison et ainsi de suite dans une infini division, elles vivaient à deux jamais ne s'accomplissant sans l'autre. S'ajoutaient à elles trois petites fées. Leurs géniteurs n'avaient su avoir que des filles, toutes surprotégées. A aucun des deux, elles ne ressemblaient ; aussi bien mentalement, ils n'avaient jamais pu comprendre ces jeunes filles qui passaient leurs journées allongées dans la nature à faire tourner les disques de douces musiques mélancoliques. Tout ce qu'ils avaient pu faire rentrer dans leur petite tête sont les valeurs des romans romantiques qui parsemaient les rangs de la bibliothèque. Beauté, fidélité, générosité, respect de l'autre et cette manière d'être hors de portée qu'elles avaient tant admirée.

    Un après-midi de janvier. 2007.
    Murmures surpris en DCFM.


    Adam - « Ouais, c'est moi. Qu'est-ce que tu me veux ? Les soeurs ? Lesquelles ? Non, laisse-moi deviner : les Woodman ?... Oui, bien sûr que c'est ça. Ouais, je les connais plutôt bien dans un sens. Plus que les autres te diront beaucoup mais je ne suis pas une source d'informations, hein ? C'est juste que je m'ennuie alors je vais te répondre. Tu sais, moi et les mini-trolls... Que veux-tu que je te dise sur elles ? Il n'y a rien à décrire, beaucoup ont déjà tenté de décrypter les tortueux méandres de leurs pensées sans y parvenir. Déjà le simple fait qu'elles soient des filles les rend compliquées si on s'en fie aux clichés... A vrai dire, c'est encore plus complexe. Hummm, elles sont extrêmement proches, surtout les jumelles, et semblent s'ennuyer de la compagnie de la plupart des élèves. Toutes de bonnes élèves mais Lara doit être la plus travailleuse, les professeurs l'adulent presque littéralement. Lux, Eris et Alice sont extrêmement douées dans les matières qu'elles aiment et s'en sortent sans problème dans les autres. Ça reste des bosseuses, plus que la plupart des élèves même des Serdaigle... Hein ? Tu ne sais même pas ça ? En fait, Alice et Lux sont les aînées, de vraies jumelles puis viennent Lara et Eris. Ces deux-là sont nées à seulement dix mois d'intervalle – à croire qu'ils aiment à les faire par deux et qu'ils voulaient contrarier le destin - donc elles sont toutes deux en quatrième année. Elles ne rient pas souvent, juste aux traits d'esprit de certains privilégiés et encore faut-il tomber sur le bon jour. Il paraît que Eris peint comme personne, qu'Alice consigne toutes ses impressions dans des cahiers très convoités et que Lux peut lire dans les esprits. Ne fais pas cette tête, on dit tout est n'importe quoi dans ces foutus bruits de couloirs ! Quant à Lara, c'est la plus secrète de toutes. Tiens, j'ai trouvé celle que tu aimes bien, non ? Je suis pas narquois, juste euh... un peu comme attendri devant tant de naïveté si tu veux. Qu'importe laquelle tu as choisi, laisse tomber ! C'est un conseil de quelqu'un qui sait. Tout ce que tu pourrais gagner, c'est quoi ? Un léger baiser et un bon mal de crâne avec un goût amer au cœur dans le meilleur des cas, c'est tout. Ces filles-là vont te perdre dans un labyrinthe dont seules elles connaissent les secrets. Mais elles ne sont pas méchantes, elles ne le font pas forcément exprès. Je crois. Parfois, avec Lux, j'ai quand même des doutes. Vas savoir ! D'où je tiens ça ? Tout le monde s'est un jour demandé avec plus ou moins d'insistance dans quel univers ces filles vivent vraiment. Toi, t'es juste un peu en retard de quelques wagons et, moi, j'ai juste un peu cherché... et on cherche tous encore. »

    Une page dégrafée.
    Datée du 4 juin 2007.


    Puisque nous durons si peu, il n'est pas raisonnable que nos passions soient immortelles.
    Balzac


    Tous finalement assoupis, leur orgueil emporté dans leur accalmie. On les décrètera tous beaux dans les ombres du matin, éternels et, pour quelques instants, si réels. Aujourd'hui n'a été qu'une suite d'inutilités sans fins, un ramassis de circonstances dégoûtantes. Ils n'ont rien fait. Je n'ai offrir de plus.


    Copie de la lettre envoyée ce jour à Lali :

      Ma douce, ma tendre petite soeur. Ta lettre est arrivée aujourd'hui et j'ai été immédiatement priée de t'écrire ayant tant de mal à retarder jusqu'à cette heure tardive l'envoi de la missive. Il a fallu forcer Lara et Eris à réviser pour leurs BUSES (ne t'inquiète pas, elles les auront). Enfin, je n'ai maintenant pas beaucoup de temps et on se voit bientôt – c'est tellement mieux de te voir en être de chair et d'os - alors on fera court, d'accord ? Lux a rit à tes mots ; tu sais, un de ces fous rire qu'elle a tant de mal à contenir et dont, parfois, on a tant de peine à distinguer la source ? elle n'arrivait pas à se contenir et on a frôlé le pitoyable. Heureusement, on avait pris le temps de s'enfermer toutes les quatre avant qu'elle ne joue sa petite scène. Eris, elle, a tout de suite émis le souhait de rencontrer « l'homme aux yeux bleus comme un ciel d'été » en proposant de rentrer par balai et Lara a aussitôt modifié ses propos en remplaçant par « garçon » en s'emparant de ta lettre pour la relire. Quelques secondes plus tard, on a apprit qu'elle voulait juste vérifier si tu avais effectivement, comme elle avait cru le remarquer lorsque j'en avait récité le contenu, oublié de nous demander de nos nouvelles ce qui doit bien être la première fois. Lux avait repris son sérieux entre temps et t'as tout simplement déclarée amoureuse, comprends par là que tu es excusée d'office. On a toutes acquiescé en silence ; j'imaginais alors la tête que tu ferais en lisant ma réponse : faisant cette mimique faussement offusquée que tu réserves aux grandes occasions. Oui, exactement celle que tu es en train de faire, là. J'ai tellement de mal à ajouter des mots ici et maintenant, les filles non d'ailleurs rien dit quant au fond de cette lettre. Tu nous manques et je crois qu'on préfère largement parler allongée sur le parquet d'une des deux grandes chambres qui nous abritent. Tu veux bien préparer tout ça ? On arrive très bientôt.

      Tendrement,
      Alice.


r é a l i t é ;
    Avatar; Kirsten Dunst
    Pseudo; ...
    Prénom; Ou presque.
    Âge; En jours ou en secondes ?
    Comment avez vous découvert le forum ? Par mes propres moyens, je suis grande.
    Comment le trouvez vous ? Désastreux.
    Code; On dira que c'est OK par A.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Cassian Dale

G r y f f i n d o r ' s . Prefect

avatar

Nombre de messages : 2176
VIP : 28
© Avatar : Smirnoff*
Date d'inscription : 19/10/2008
Age : 26
Nationalité : Australienne
Pêché Capital : Luxure
Groupe : //

More of me.
Patronus: chouette des neiges.
Orientation: ...
Citations:

MessageSujet: Re: Alice D. Woodman   Mer 10 Déc - 0:17

Reu chérie ^^
Je lis ça à mon retour, sauf si Za joue aux super héros ce soir =P
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hogwarts.jdrforum.com/nice-to-meet-you-or-not-f4/dangerous-beauty-i-m-a-angel-i-don-t-think-so-t638.htm
Alice D. Woodman

R a v e n c l a w ' s . Prefect

avatar

Nombre de messages : 301
VIP : 7
© Avatar : .
Date d'inscription : 09/12/2008
Age : 26
Nationalité : britannique
Pêché Capital : envie
Musique : Playground Love - Air.

More of me.
Patronus:
Orientation: ...
Citations:

MessageSujet: Re: Alice D. Woodman   Mer 10 Déc - 0:22

Zaren a eu droit à une avant-première emplie de doutes alors je crois que celui qui doit souffrir n'est autre que... toi. Je suis plus que désolée. *hypocrite*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zaren Wisper

G r y f f i n d o r & Madness

avatar

Nombre de messages : 1407
VIP : 12
© Avatar : Lsi
Date d'inscription : 27/10/2008
Age : 25
Nationalité : Islandaise
Pêché Capital : L'envie

More of me.
Patronus: Léopard des Neiges
Orientation: Bi
Citations:

MessageSujet: Re: Alice D. Woodman   Mer 10 Déc - 0:39

*s'incruste...* ah non c'est vrai, on m'a appelé x)

Oui non moi j'ai aimé dès que je l'ai lu, mais j'ai presque été soudoyé... x)
Non sérieusement c'est un personnage particulier mais j'aime <3 C'est tellement à contre-courant que... voilà. J'adhère et j'adore ! Elle a un charme bien à elle, un monde également... et on perçoit bien ce caractère étrange mais si... <3

Donc pour moi tout est bon <3 ! *tu vois on m'a corrompu sur msn x)* Enfin peut-être pas... mais le résultat est le même.

_________________

          (c) Lsi
          Pénétrez dans les dérives de mon âme...

          Car ne pouvant se corriger de sa folie,
          il tentait de lui donner l'apparence de la raison.

          (c) Musset
----
Présence éclaire : exam jusqu'au 7 juin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hogwarts.jdrforum.com/g-r-y-f-f-i-n-d-o-r-f15/zaren-wisper-ainsi-se-nomme-la-deraison-t734.htm
Cassian Dale

G r y f f i n d o r ' s . Prefect

avatar

Nombre de messages : 2176
VIP : 28
© Avatar : Smirnoff*
Date d'inscription : 19/10/2008
Age : 26
Nationalité : Australienne
Pêché Capital : Luxure
Groupe : //

More of me.
Patronus: chouette des neiges.
Orientation: ...
Citations:

MessageSujet: Re: Alice D. Woodman   Mer 10 Déc - 1:06

Comment ça, il a lu des passages avant moi :O, je suis vexé là.
Le Bout de tissus arrive.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hogwarts.jdrforum.com/nice-to-meet-you-or-not-f4/dangerous-beauty-i-m-a-angel-i-don-t-think-so-t638.htm
Choixpeau Magique

Le Choixpeau a toujours raison

avatar

Nombre de messages : 768
VIP : 13
Date d'inscription : 20/04/2008
Age : 107
Nationalité : Aucune
Pêché Capital : Le Savoir
Groupe : Objets Magiques

More of me.
Patronus:
Orientation: Hétéro
Citations:

MessageSujet: Re: Alice D. Woodman   Mer 10 Déc - 1:10

C'est une fiche incroyablement bien écrite, elle nous berce dans ce royaume lunatique des soeurs comme aux autres elles nous laissent approcher mais jamais réellement observer et comprendre, la bulle nous échappe à chaque fois. Le mystère qui en dépeint brûle les esprits d'une curiosité cuisante, en espérant que les 4 autres soeurs arriveront bientôt .

Lorsque dans une tête
le cerveau n'est pas seulement utilisé
pour penser.
L'être ne devient que plus intéressant,
mon magnétisme attirant.
Intelligente, travailleuse, réfléchie.
Ravenclaw !


_________________
Cet avatar est la propriété exclusive de ce forum !
Merci de ne pas l'utiliser ailleurs !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Alice D. Woodman   

Revenir en haut Aller en bas
 
Alice D. Woodman
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jasper & Alice Forever
» Alice Blood [Attente de Réponse]
» Alice Cullen
» Alice always lost... [Validée]
» Alice Logan [validée]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hogwarts :: La Malédiction de Faust. :: The beginning. :: Nice to meet you... or not! :: Do what I say... You're my slave. :: R a v e n c l a w-
Sauter vers: