Hogwarts :: La Malédiction de Faust.
FERMETURE DU FORUM !

Hogwartiens, Hogwartiennes ^^

Après réflexion, nous avons décidé de fermer le forum. Après tout, ce dernier a eu une belle vie jusqu'ici et nous vous remercions d'ailleurs tous pour votre présence et votre bonne humeur qui a pu le faire vivre jusqu'ici.

Merci encore.
Les administrateurs.

P.S : Pour les membres nostalgiques qui désireraient garder contact, sachez que le forum ne sera pas supprimé, et qu'un forum pour parler de tout et de rien a été créé par Vedel & Tancrède : bittersweet . parenthesis



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

FERMETURE DU FORUM !
Hogwartiens, Hogwartiennes ^^

Après réflexion, nous avons décidé de fermer le forum. Après tout, ce dernier a eu une belle vie jusqu'ici
et nous vous remercions d'ailleurs tous pour votre présence et votre bonne humeur qui a pu le faire vivre jusqu'ici.

Merci encore.
Les administrateurs.

P.S : Pour les membres nostalgiques qui désireraient garder contact, sachez que le forum ne sera pas supprimé,
et qu'un forum pour parler de tout et de rien a été créé par Vedel & Tancrède : bittersweet . parenthesis

Partagez | 
 

 Duncan Liam Spencer :: I'll be your distraction {End

Aller en bas 
AuteurMessage
Duncan L. Spencer

R a v e n c l a w

avatar

Nombre de messages : 28
VIP : 0
Pseudonyme : Nutty
© Avatar : Young Folk
Date d'inscription : 01/05/2009
Age : 26
Nationalité : Anglaise
Pêché Capital : L'envie
Musique : Angels & Airwaves

More of me.
Patronus: Un lynx
Orientation: Hétéro
Citations:

MessageSujet: Duncan Liam Spencer :: I'll be your distraction {End   Ven 1 Mai - 19:04



    © mali
Duncan Liam Spencer
17 ans ; Septième année
Anglais


If I had a chance for another try,
I wouldn’t change a thing
This made me all on who I am inside
And if I could thank god
That I am here, and that I am alive
And everyday I wake
I tell myself a little harmless lie
The whole wide world is mine







      If love ’s a word that you say, then say it,
      I will listen




    N o m ; Spencer ; la seule indication que portait le jeune bambin alors que les lampadaires d’une rue accueillait son petit corps frêle. Juste un nom de famille inscrit sur un morceau de papier. A croire que ses géniteurs auront voulu lui laisser un indice. Un morceau de souvenir afin de lui rappeler quel sang il porte dans ses veines.

    P r é n o m ; Duncan Liam ; le prénom qui lui aura offert sa mère adoptive. Des sonorités agréables et douces qui rappellent sans doute le caractère du garçon qui le porte. En hommage au frère que cette pauvre femme aura perdu, le petit Duncan porte fièrement le prénom que son cher oncle aurait du porter. Pour ce qui est de sa seconde appellation, Liam, il s’agit simplement là du surnom que la dame lui donnait autrefois, avant de l’appeler « mon fils ».

    S u r n o m ; Dac’. Par ses compagnons en tout cas. La raison de cet étrange surnom ? Nul ne le sait. A vrai dire, c’est Duncan lui-même qui se l’est imposé. Peut-être est-ce tout simplement parce que ce simple surnom est formé des trois lettres qui forgent sa vie : D comme Duncan ; A comme Angleterre ; C comme Camille.

    Â g e ; Le garçon n’a pas encore soufflé sa 18ème bougie. Il compte donc en tout 17 années d’existence. Jeune adulte dans le monde de la sorcellerie, autant dire qu’il lui reste quelques belles aventures à vivre grâce à son tout nouveau statu.

    A n n é e ; 7ème année. La dernière en ce qui concerne son cycle d’apprenti sorcier. Bientôt, il pourra marcher dans les rues de Pré Au Lard en murmurant : « je suis un sorcier. ». Mais pas encore. Pour le moment, il se contente simplement de ses Optimal dans presque chaque matière – bien que le garçon ne soit pas un amant des longues heures de travail. Disons simplement que le dandy est doté d’un savoir intellectuel élevé et naturel.

    N a t i o n a l i t é ; Anglaise jusqu’au bout des doigts. Ou en tout cas, du peu qu’il connaisse de son histoire. Puisque ce soir où Elle l’a recueilli, Duncan n’était ailleurs que dans ces rues Londoniennes. Pour ce qui est de ses origines, autant dire qu’il ne les connait guère.

    O r i e n t a t i o n s e x u e l l e ; A vrai dire, jamais Duncan ne se sera posé la question. Naturellement attirer par la gente féminine, jamais le doute ne lui sera venu à l’esprit. Bien qu’il ne soit pas le genre de garçon à courir après chaque regard qu’il rencontrera, Duncan reste un homme naturel et insouciant de son avenir. Peut-être un jour croisera-t-il la route d’un homme qu’il aimera ? Qui donc aurait le pouvoir de dicter à l’avenir ce qu’il nous réserve ? Quoiqu’il en soit, en attendant tout cela, le jeune Dac’ reste un hétérosexuel relativement passif à toute relation.

    M a i s o n s o u h a i t é e ; Peu importe. Mais si je me devais d’en choisir une pour ce personnage, j’opterais davantage pour Serpentard ou Serdaigle. De par sa détermination à toujours obtenir ce qu’il désire et son insouciance concernant les événements qui façonneront son futur. Après, c’est aux grands manitous de trancher.

    B a g u e t t e ; 22 centimètres, bois d'if et plume de phénix.

    P a t r o n u s ; Il est grand. Beau. Brillant. Chaque filament blanchâtre qui le compose formant avec délicatesse une silhouette rappelant celle d’un lynx. Félin à l’apparence fraîche et discrète. Est-ce donc là un banal clin d’œil au pendentif que Duncan porte depuis sa naissance à son cou ? Unique cadeau argenté que lui auront laissé ses géniteurs avec son nom de famille. Alors donc, ce lynx possède bien une signification dans la vie du dandy. Faut-il seulement la connaître lorsque l’on ignore tout de celui qui forme ce patronus. Il représente la lumière à chacune de ses questions. Il le protège comme sa mère adoptive l’aura protégé. Pourrait-on alors interpréter la forme de cet animal comme une forme de remerciement ? Peut-être bien…

    E p o u v a n t a r d ; Une peur ? Duncan en possède bien plusieurs… Effrayé par-dessus par cette chose, lorsqu’il n’était encore qu’un petit enfant. Ses yeux dorés avec ses reflets rougeâtres. Son sourire malsain se dessinant sur ses lèvres fines et blanches. Et la peau de son visage : blême et presque translucide. A le voir, ce visage, jamais le petit Duncan n’aurait pu se douter de l’existence de telles créatures. Des vampires. Et pourtant, Duncan doit bien la vie à cette mystérieuse femme l’ayant sauvé des griffes d’un clochard un peu trop saoul. Et cette caresse infiniment douce qu’elle lui aura adressée sur la joue… Ce cauchemar d’être n’étant autre que la vérité, le jeune Dac’ en reste pétrifié d’horreur chaque fois qu’il songe à son apparence. A ce visage. Forme que prend son épouvantard par la même occasion. Mais soit… Si vous tenez vraiment à avoir un peu plus d’explications concernant cette crainte, il va falloir lire les quelques lignes qui suivent ce texte.

    A n i m a l d e c o m p a g n i e ; Un petit compagnon au pelage noir et lisse. Un regard aux reflets verdâtres, une silhouette qui se déplace avec une grâce non dissimulée : Sasha. Un petit félin aux griffes bien aiguisée mais qui ne peut qu’aimer son maître gâteux. Au fond, les deux amis ne sont pas si différents : l’un comme l’autre ont été abandonné par leurs géniteurs et adopté. Est-ce la raison qui rapproche ainsi leur lien ? Sans doute.

    M é t i e r e n v i s a g é ; Un métier ? A vrai dire, jamais le jeune homme n’y a songé. Il a certes plus d’une fois évoqué son désir à travailler dans la médecine, mais à vrai dire, le fait de devoir soigner des personnes qui ne le méritent peut-être pas ne l’enchante guère. Et c’est la raison qui le pousse à douter quant à son projet à venir. Mais quoiqu’il en soit, Duncan se moque assez de son futur. Il vit au jour le jour, se moque des conséquences, et compte bien profiter un maximum de ce qu’on osera lui offrir. Que cela soit en bien comme en mal. Alors bon, se perdre dans quelques hypothèses concernant un quelconque métier pour l’avenir…



Dernière édition par Duncan L. Spencer le Sam 2 Mai - 12:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hogwarts.jdrforum.com/r-a-v-e-n-c-l-a-w-f82/duncan-liam-spencer-i-ll-be-your-distraction-end-t2102.htm#25961
Duncan L. Spencer

R a v e n c l a w

avatar

Nombre de messages : 28
VIP : 0
Pseudonyme : Nutty
© Avatar : Young Folk
Date d'inscription : 01/05/2009
Age : 26
Nationalité : Anglaise
Pêché Capital : L'envie
Musique : Angels & Airwaves

More of me.
Patronus: Un lynx
Orientation: Hétéro
Citations:

MessageSujet: Re: Duncan Liam Spencer :: I'll be your distraction {End   Ven 1 Mai - 19:49

I see the stars , they’re in your eyes, a playful kiss,
can I tell how I’m excited
A fast escape in the nick of time .
If you lost your wish, can I help you to find it?
I’m on my knee, just one new start,
a fresh new start, don’t be under decided







      Chapitre 1 : « The Gift »





    La nuit était tombée sur la citée Londonienne. Les chats miaulaient. Les chiens aboyaient. Les enfants riaient aux éclats devant leurs émissions de télé préférée. Mais un petit garçon pleurait. Par ce temps maussade et pourtant d’une douceur mystérieuse, les nuages rougis par le coucher du soleil ne semblaient guère épargner le paysage. Dans cette région calme et apaisée du monde pourtant, les cris de bébé semblaient tâcher l’atmosphère. A ses pleurs sans fins, à son hurlement déchirant l’horizon. Dans l’ombre, une femme dépose le petit être au coin d’une rue. Embrassant une dernière son garçon alors qu’elle le quitte, yeux brillants, en lui murmurant quelques douces paroles.

    « Dors bien, petit ange. »

    Son teint pâle et froid guetta une dernière fois les traits de son enfant pleurant. Et elle disparu dans la fraîcheur de la pénombre. Laissant seul et livré à lui-même le bambin âgé d’à peine quelques mois. Grelotant doucement, dans le bout de tissu qui lui servait de couverture. Autour de son coup, un pendentif s’agitait. Brillant et luisant. Argenté et taillé en forme de lynx. Serrant du bout de ses petits doigts le bijou, le jeune bonhomme fini par ne plus crier. Ne plus hurler. Endormi.

    Au beau milieu de cette impasse, nul chat n’osait venir affronter la pénombre de la ruelle. Resté seul, le gamin inconscient ne se rendit même pas compte qu’une belle âme venait de le prendre dans ses bras. Le regard chaleureux, la bouche déformée par une expression sereine, presque protectrice, la femme aux longs cheveux de satin plia d’une main le morceau de papier qu’elle venait de découvrir sur le petit corps. La rangeant soigneusement dans la poche de sa veste alors que le bout de ses lèvres venaient de trouver le chemin menant jusqu’au front du petit orphelin. Ses yeux verts aux reflets d’ambre parcourant avec douceur le petit être, réconfortant, apaisé. Presque heureux. Une larme longea sa joue. Elle jeta quelques regards furtifs aux alentours avant d’emporter avec elle son enfant. Celui-ci ne tarda d’ailleurs pas à se réveiller. Croisant avec surprise les yeux de cette bénévole et belle dame. Quelques secondes s’écoulèrent. Leurs deux couleurs se mêlèrent. Le bleu cristallin aux reflets argentés du bambin. L’exotisme du regard de cette jeune mère. Elle lui souriait. Lui, la toisait avec ses deux billes. Le visage déformé par une expression mêlant furtivement la peur et la tendresse. Et puis, elle parla à son tour. D’une voix qui se voulait délicate. Les intonations suaves, apaisantes.

    « Duncan. Tu porteras ce nom mon enfant. »

    Et elle l’emporta.

    L’enfant venait de trouver une mère.

    Duncan Liam Spencer. Le petit orphelin recueilli par cette sage dame. Camille McFaster. On la disait d’une beauté et d’une générosité rare. Reconnu à Londres pour ses actes de charité, la jeune femme n’en reste pas moins mystérieuse et une énigme aux yeux du monde. Personne n’a su pourquoi la damoiselle n’a jamais été mariée. On l’a disait sans défaut. Trop parfaite pour posséder un époux. Mais alors en quoi ferait-elle une bonne mère si elle ne savait ce qu’était d’aimer un être ? Les rumeurs s’accumulaient. Cette riche héritière devenant maman du jour au lendemain… On ignorait tout de son adoption. Et à vrai dire, les médias et ragots du coin démentait cela. Certains trouvant même l’idée de lui inventer un ‘mari secret’. Néanmoins, la miss ne semblait pas le moins du monde dérangée par ces quelques histoires qui entourait son bel univers qui comptait désormais un être de plus. Le petit enfant grandissait vite. Le voilà qui savait déjà marcher. Quel grand bonhomme. C’est avec un sourire angélique et l’esprit posé que la femme serait les petits doigts de son enfant. L’embrassant doucement sur le front alors qu’elle l’aidait à se relever de sa chute. Jamais plus il n’avait verser de larmes. Plus depuis son abandon. Enfant très discret et intelligent, Duncan avait su montrer dès les premières années les propres traits du caractère qui le forgerait dans l’avenir. Mère parfaite, enfant à souhait, la petite famille vivait dans un rêve omniprésent.

    Les années s’écoulaient bien vite dans ce manoir de Londres. Madame McFaster, assise dans ce fauteuil où elle tricotait quelques vêtements, posait de temps à autre un regard serein sur son petit ange. Il jouait. Plaçant de vulgaires morceaux de plastique dans les creux d’un plateau. Emboîtant avec précision les jouets, les uns dans les autres. Laissant siffler un rire enfantin de sa bouche, le petit garçon se retourna vers sa mère en claquant des mains. Comme désireux de lui montrer la réussite des choses. Son regard bleu et gris croisant l’émeraude puissante de son parent. L’échange se fit. Sévère. Doux. Onctueux. Le gamin fier s’avança. Trottinant jusqu’à parvenir à atteindre les bras occupés de sa cher mère. Elle, rit doucement. Se penchant afin de serrer dans ses bras son trésor. Son unique trésor. Collant ses lèvres à l’oreille de son protéger, elle lui susurra quelques mots.

    « Félicitation mon enfant. Je suis très fière de toi. »

    Et elle l’embrassa délicatement. Lui, ne dit rien. Se contentant de faire passer sa joie secrète en resserrant leur étreinte. Passant ses petits bras derrière le cou de cette femme. Ce qu’elle était pour lui ? Bien plus qu’une vulgaire mère. Bien plus qu’une femme. Elle était son monde. Son entourage. Sa proche. Son amante secrète. Il l’aimait, et pour rien au monde le jeune Duncan n’aurait souhaité partager en cet instant sa place de choix. Il recula son visage, plongeant une nouvelle fois son regard fatigué dans celui de la grande dame.

    « Je t’aime maman. »


    Il reposa son visage sur son épaule. S’endormi.




Do you hear me out there I can hear you.
I got you I can hear you alright.
This is so strange,
I want to wish for something new,
This is the scariest thing I've ever done in my life,
Who do we think we are?
We're Angels and Airwaves?
Just hold on I got you.
I can see the sun coming up on the horizon







    Chapitre 2 : « Angel In Disguise »



    Le garçon avait grandi. Grand et beau. Il s'était désormais imposé un caractère bien précis. Bien fondé. Sa silhouette élégante, fine et élancée. Il était bien rare que ses courts passages dans les rues soient ignorés. La démarche souple et gracieuse, il se déplaçait en effet avec une élégance digne des plus respectueux gentlemen Anglais. Avec ses épaules doucement carrées et sa musculature discrète mais présente, Duncan était, disait-on, le portrait craché de son défunt oncle qui avait porté son prénom. Où tout du moins, à première vue. Ses cheveux clairs et relativement longs renforçant cette impression, ils contrastent cependant avec la teinture de ses yeux. Son arme. Deux iris d’un bleu métallisé angélique et rare. Dotés d’un pouvoir particulier sans nul doute, le coloris clair et unique du regard du jeune homme évoque divers sentiments à ceux qui oseront croiser son attention d’ange. Intimidation, peur, crainte ; mais aussi, et surtout, douceur, fraîcheur, et harmonie. Deux perles d’eau misent en valeur par un visage fin mais beau. Des traits anguleux et doucement pâles, un nez discret, des lèvres rosées, et la naissance de la barbe à quelques endroits, sur une peau pâle mais douce au toucher. Le reste de son corps, quant à lui, reste simplement basique : un buste relevé par quelques muscles, deux bras, deux jambes. Une banalité frappante qui alternait avec son originalité paradoxale. L’ange et le démon. A l’allure typiquement Anglais, Duncan restait principale façonné par les quelques traits qui font de lui l’être qui le caractérise : son regard enivrant, ses lèvres étirées à « l’ancienne », et l’intonation de ses gestes. La plupart se faisant sans trop d’attardement : mesurés et calculé, le jeune Spencer était devenu un jeune homme.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hogwarts.jdrforum.com/r-a-v-e-n-c-l-a-w-f82/duncan-liam-spencer-i-ll-be-your-distraction-end-t2102.htm#25961
Duncan L. Spencer

R a v e n c l a w

avatar

Nombre de messages : 28
VIP : 0
Pseudonyme : Nutty
© Avatar : Young Folk
Date d'inscription : 01/05/2009
Age : 26
Nationalité : Anglaise
Pêché Capital : L'envie
Musique : Angels & Airwaves

More of me.
Patronus: Un lynx
Orientation: Hétéro
Citations:

MessageSujet: Re: Duncan Liam Spencer :: I'll be your distraction {End   Ven 1 Mai - 21:30

    Ce soir là pourtant, ce fût un nouveau départ.

    Si le soleil se couchait péniblement, si les oiseaux criaient leur dernier râle d'adieu en ce jour, la pluie, elle, continuait de tomber. Déversant ses larmes généreuses sur trottoirs et toits. Les flaques se formaient et les gouttelettes s'y rencontraient. Le bout des doigts frôlant doucement une barre de fer froide et humide, le jeune homme inspirait doucement en longeant la longue rue. Exposé, sans parapluie, sans couvre-chef, juste en simples vêtements, il faisait face au délicat rideau d'eau qui lui tombait dessus. Appréciant silencieusement cet instant magique et unique. Quelques sillons glissaient habilement sur son visage, retraçant les contours de celui-ci. Les mèches de cheveux brunâtres laissant tomber quelques gouttes par-ci par-là. Il marchait avec une lenteur infinie et une délicatesse peu naturelle le long d'une allée qu'il ne connaissait que trop bien. Le cœur battant douloureusement dans sa poitrine, il tentait vainement d'oublier la raison de sa promenade. Elle lui avait tout avoué. Elle lui avait tout expliqué. Un petit garçon trouvé dans cette ruelle. Abandonné par sa mère pour des raisons inconnues avec pour seuls restes un morceau de papier. Celui qu'il tenait présentement du bout des doigts. Dessus n'y était inscrit qu'un unique mot, un nom : "Spencer". Un indice donc afin qu'il retrouve son identité ? Pourquoi cette femme, sa génitrice, l'avait-elle ainsi délaissé ? Etrangement, Duncan n'en avait que faire des raisons qui avait poussé sa mère véritable à ainsi l'abandonner. Serrant du bout des doigts le pendentif argenté en forme de lynx, il s'aventura dans cette rue où, 11 années plus tôt, il pleurait.

    Vide. Déserte. Froide. Ses pas pénétrèrent dans le lieu. Marchant avec souplesse entre les flaques. Pas un bruit n'osait résonner dans l'allée. Comme si le silence y avait déposé un voile magique. Le regard attentif, Duncan s'abandonna à ses songeries. Quel était son nom au moins ? Où était-elle désormais ? Vivait-elle seulement encore ? Se pinçant la lèvre inférieure, le jeune Spencer s'agenouilla doucement au milieu de la ruelle. Partant dans la mélancolie de ses pensées. Recherchant un indice. Un signe.

    « Hey gamin ! »

    Voilà comment cette voie le sorti ainsi de ses rêveries. Un rugissement semblable à celui d'un ogre. Mais avant même que le garçon n'eut le temps de régir, l'homme l'attrapait par le col de sa chemise, plaquant le petit bonhomme contre le premier muret venu. Il était vieux. Puait l'alcool et le tabac froid. Duncan ne disait rien. Adressant seulement à son agresseur une mimique écœurée et contrariée. L'homme souriait. Hoquetant à chacune de ses inspirations, expirations - ces dernières ne manquant pas de relever le cœur du petit homme de par la puanteur de son haleine -. Vacillant à moitié sur ses jambes semblablement faibles, l'homme reparla.


    « Tu serais pas le gosse de cette vieille baudruche ?! Hey... Mais si, tu es le gamin Spencer ! » Il fit une pause. Prenant le temps d'adresser à son prisonnier un large sourire édenté. « Dis-moi, tu dois bien avoir quelques trucs sur toi... Tiens, ce joli pendentif par exemple ! »

    Ses doigts se posèrent sur l'objet argenté. Duncan sentit son coeur se stopper.

    Aussitôt, tout commença.

    La lumière sembla s'éteindre autour d'eux. La pluie se stoppa d'un seul coup. Et une ombre apparut. Plaquant une main fine mais autoritaire sur l'épaule de ce clochard. L'instant suivant, le même homme était au sol. Se tenant la gorge, roulé en boule sous une flaque de sang qui filtrait de cette dernière. Duncan, accroupi au sol, resta tétanisé. Tremblant doucement alors que la silhouette posait son regard sur lui. Un hoquet s'échappa de ses lèvres, une larme coula sur sa joue. Une femme. Ses traits étaient tellement pâles. Ses lèvres rosées s'étirèrent en un sourire serein. Et ses yeux. Les reflets ambres et la couleur grisâtre. Elle s'agenouilla devant le garçon. Posant une main douce sur la joue de celui qui frissonnait. La froideur de sa peau contre celle du petit. Il réagi au quart de tour. Resserrant son étreinte sur ce pendentif, il ferma les yeux. La femme fut repoussée sans même qu'il ne l'eut touché. Surprise, elle souffla avant de laisser ce même sourire reprendre sa place sur son visage blême. Et l'intonnation doucereuse de sa voix résonna.


    « Mon étoile, tu es destiné à un bel avenir. »

    Duncan rouvrit subitement les yeux. Elle avait disparu.



I'm falling deeper and deeper
Getting sweeter and sweeter
Can I stronger desire to know as you know
It's so strong
Believing strong
Forever, forever.







    Chapitre 3 : « Rite Of Spring »



    Depuis ce jour, je me dois bien de l’avouer : j’ai changé. Je crains tous ceux qui osent poser un regard tel que le sien sur moi. Si un visage ose lui ressembler de par sa couleur de peau, de par son parfum ou même de par l’intonation de sa voix, je fuis. Mais ces derniers jours ont été riches en émotions, il faut bien l’admettre. Déjà, cette chose que j’ai vu… Et ensuite cette chose que j’ai acquise. La magie m’a-t-elle expliqué lorsque j’ai été voir ma chère maman, bouleversé. Et je pus ainsi deviné qu’elle aussi présentait cette capacité. Il suffisait simplement de voir son entourage : elle n’avait personne. Mais en vérité, si ce genre de chose m’a au départ effrayé, aujourd’hui, je prends conscience de ma chance. Tenant présentement dans mes mains la lettre de Poudlard, je n’ose même pas imaginer le sourire niais qui doit être gravé sur mes lèvres à cet instant précis. Apprenti sorcier… j’étais un apprenti sorcier. J’étais l’une de ces choses, à mon tour. Et si le désire d’en savoir davantage sur ce qui m’attendais me tiraillait actuellement, mon esprit lui, reste pourtant bien encré dans la réalité. Qu’allais-je devenir ? Alors que j’ignore tout la magie, mon premier sors avait été de repousser l’aide de… Cette personne. Et pourquoi… Pourquoi ce visage hante-il ainsi mes rêves. Je peux encore ressentir la douceur de sa peau contre ma joue. Est-ce simplement la vue de son visage blême qui m'avait effrayé ? Je l'ignore encore... Je songe encore à ce qu'il me sera possible d'accomplir. J'ai peur. Me voilà donc effrayé par ce qui m'attend... Mais nul n'échappe à son destin n'est-ce pas ? Surtout pas moi.

    Mère me dit changé depuis ce jour. J'ignore bien en quoi. On me dit insociable, mystérieux, distant... Les premiers adjectifs que tout être humain m'attribuerait selon elle... Sans me connaître, on me juge déjà tel un homme froid, incapable de prononcer plus de deux mots formant une phrase de sens. Mais j'aime tellement la solitude. Cette douce mélancolie qui me berce depuis si longtemps. Toutefois loin de détester la foule, j'avoue ne rien faire pour aller la retrouver, jamais la frôler. Amant des journées calmes et paisibles, je VEUX rester comme tel. Peu importe ce que l'on osera me repprocher. Je veux vivre à ma façon. Je veux juste pouvoir oublier...


-------------------------------

    « Sûr de lui et doté d’une patience à ne jamais être brisée. Flânant au beau milieu d’un décor, Duncan ne se plaindre, ni ne se confie. Gardant ses secrets et mystères encrés au plus profond de son être de peur de blesser ou d’effrayer. A croire que sous ces aspects inconscients se cache un garçon plein d’une responsabilité qui se voudrait presque maladive. Doux et généreux, il ne se montrera guère agressif, quelque soit les situations. On l’insulte, il n’écoutera pas. On le frape, il ignorera. On le blesse, il souffrira. La peur n’étant pas la raison qui stop ses actes violent, il saura juste ne pas imiter un comportement qui pourrait, un jour, le lui faire payer. La seule crainte le possédant étant sans nul doute celle d’oublier. Oublier sa personne, oublier son monde, oublier sa vie et son existence. Même son futur ne réussi pas à l’effrayer, ou tout du moins, pas directement. La peur, sans que l’on puisse lutter, paralyse nos sens. Duncan n’en sera pas l’exception. Néanmoins, il fait tout pour cacher sa crainte. La masquant derrière quelques étreintes, quelques sourires. Protecteur au fond, il ne verra en lui qu’un simple Homme, ici, pour aider et peut-être apporter un peu. Preuve qu’au fond, Duncan n’est pas si distant que l’on pourrait le croire au premier regard. Juste une ombre de bienveillance qui guette, aide, et disparait une fois son devoir accompli. Ton fils est bon Sophia.
    »

    Camille laissa un sourire relever ses lèvres. Face à elle, une paire d'yeux gris aux reflets ambres la guettaient. Ressortant tels deux diamants. Mis en valeur pas la pâleur de la peau qui constituait son visage. Gracieuse et légère, la chose parla.

    « Merci de veiller sur lui. Merci de lui apprendre à vivre.
    »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hogwarts.jdrforum.com/r-a-v-e-n-c-l-a-w-f82/duncan-liam-spencer-i-ll-be-your-distraction-end-t2102.htm#25961
Duncan L. Spencer

R a v e n c l a w

avatar

Nombre de messages : 28
VIP : 0
Pseudonyme : Nutty
© Avatar : Young Folk
Date d'inscription : 01/05/2009
Age : 26
Nationalité : Anglaise
Pêché Capital : L'envie
Musique : Angels & Airwaves

More of me.
Patronus: Un lynx
Orientation: Hétéro
Citations:

MessageSujet: Re: Duncan Liam Spencer :: I'll be your distraction {End   Sam 2 Mai - 12:56



      Behind The Computer




    A v a t a r ; Robert Pattinson.

    P e r s o n n a g e P r e d e f ' ; Nop.

    P s e u d o ; Euh je dirais que le plus souvent c'est Nutty ou Sasha :p.

    P r é n o m ; Alex'.

    A g e ; 16 ballais et quelques mois.

    C o m m e n t A v e z V o u s D é c o u v e r t L e F o ru m ; Je le connaissais depuis un bout de temps Wink.

    C e Q u e J ' e n P e n s e ; J'aime particulièrement l'intrigue. Elle est originale et ça change un peu des autres forums HP basiques. Après, il y a aussi l'organisation qui me parait vraiment... Organisée quoi xD. Design, niveau, membres, bref, le reste ne sont que de simples remarques que vous devez avoir habitude à entendre (enfin à lire... Razz).

    C o d e ; OK by Za..

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hogwarts.jdrforum.com/r-a-v-e-n-c-l-a-w-f82/duncan-liam-spencer-i-ll-be-your-distraction-end-t2102.htm#25961
Duncan L. Spencer

R a v e n c l a w

avatar

Nombre de messages : 28
VIP : 0
Pseudonyme : Nutty
© Avatar : Young Folk
Date d'inscription : 01/05/2009
Age : 26
Nationalité : Anglaise
Pêché Capital : L'envie
Musique : Angels & Airwaves

More of me.
Patronus: Un lynx
Orientation: Hétéro
Citations:

MessageSujet: Re: Duncan Liam Spencer :: I'll be your distraction {End   Sam 2 Mai - 12:59


    Hopla, je pense avoir terminé ^^.
    Navrée, histoire courte mais j'aime pas spécialement m'attarder sur l'histoire d'un personnage dans la présentation Razz (c'est mieux en RP d'expliquer morceau par morceau les choses (a)).

    Bref, j'arrête mon pipo xD.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hogwarts.jdrforum.com/r-a-v-e-n-c-l-a-w-f82/duncan-liam-spencer-i-ll-be-your-distraction-end-t2102.htm#25961
Choixpeau Magique

Le Choixpeau a toujours raison

avatar

Nombre de messages : 768
VIP : 13
Date d'inscription : 20/04/2008
Age : 107
Nationalité : Aucune
Pêché Capital : Le Savoir
Groupe : Objets Magiques

More of me.
Patronus:
Orientation: Hétéro
Citations:

MessageSujet: Re: Duncan Liam Spencer :: I'll be your distraction {End   Sam 2 Mai - 21:25

Bienvenue en ces terres, et malgré mes vieilles années, je dois avouer que c'est une bien belle plume que voilà. Une histoire courte mais poignante qui ne va pas faciliter mon travail...

Ainsi je vois un garçon déterminé mais n'ayant pour ambition que de profiter de l'instant présent, tout en se moquant des conséquences. Mais il y a beaucoup d'intelligence, une crainte étrange, un mystère, une solitude, une générosité, et une part protectrice. Aussi ta place est à ta...

SERDAIGLE !



  • N'oublie pas de créer une fiche de liens ainsi qu'un topic pour les sujets.
  • Le flood et ChatBox, n'attendent que toi pour t'aider à lier connaissance... avec une préférence pour le RP toujours. Avec une telle écriture, ce serait dommage de nous en priver.
  • Et amuse-toi bien !

_________________
Cet avatar est la propriété exclusive de ce forum !
Merci de ne pas l'utiliser ailleurs !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Duncan Liam Spencer :: I'll be your distraction {End   

Revenir en haut Aller en bas
 
Duncan Liam Spencer :: I'll be your distraction {End
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Pendant la distraction pre-electorale, 30000 haitiens font face a la deportation
» Liam L. Gibbs [ Terminé ! ]
» Parce qu'il faut bien trouver une distraction (Elvir)
» Liam comme dans...Liam !
» Distraction pour Hommes Dangereux

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hogwarts :: La Malédiction de Faust. :: The beginning. :: Nice to meet you... or not! :: Do what I say... You're my slave. :: R a v e n c l a w-
Sauter vers: